Le Tennis Club de Bujumbura célèbre le nouvel an 2022 par un grand tournoi entre membres

Par Thierry Niyungeko 

La traditionnelle fête d’échange des Vœux du nouvel an entre les membres du Tennis Club de Bujumbura a été marquée par un tournoi qui a vu le sacre du duo Abraham Ndekatubane et son coéquipier Jean Paul Rwabutambiza.

A l’Entente Sportive de Bujumbura, la fête était au rendez-vous le dimanche ensoleillé du 19 mars 2022. En franchissant l’entrée principale du Tennis club, un joli décor a été planté avec une mise en place digne d’un grand festin. Avant de savourer le délicieux buffet ainsi que la dégustation de la bonne bière qui coulait à flot, les invités ont assisté à un très bon match entre deux partenaires. La bataille aura été rude et longue pour arriver en finale puisque 14 équipes se sont affrontées pour désigner le meilleur duo du moment. Face à de redoutables adversaires finalistes à savoir Eddy Mbakuye et Jean Marie Nsengiyumva qui les ont fait beaucoup suer en deux sets gagnés, Abraham Ndekatubane et Jean Paul Rwabutambiza ont finalement soulevé le magnifique trophée en récompense à leur belle performance de l’année.

Un bilan positif pour 2021

La satisfaction est totale pour Jean Bosco Camirirwa, président du Tennis club de Bujumbura qui décrit l’année 2021 comme riche en événements et réalisations. « Outre l’organisation des tournois amicaux, la fête entre les membres et l’animation quotidienne de notre vie autour de notre bar, nous avons constamment contribué à améliorer nos infrastructures notamment la rénovation de l’espace restaurant et des vestiaires qui étaient jusque-là dans un état précaire ainsi que l’éclairage de 6 terrains ce qui permet à nos membres de jouer toutes les heures de leur convenance », s’est-t-il enchanté dans son discours. Et de poursuivre : « Nous devons tout cela au dévouement de tous nos membres, de notre comité et au soutien de nos différents partenaires et sponsors traditionnels notamment la BRARUDI à hauteur de 80%, certaines banques et assurances ainsi que des particuliers comme Kinju, Bazompora, le groupe GTT ainsi que Ndekatubane Abraham qui a joué et remporté la finale de cette occasion.

Des perspectives d’avenir

Pour Jean Bosco Camirirwa, la fête de la fin d’année est une occasion non seulement de faire le bilan, mais aussi de se projeter dans l’avenir. « Nous avons tellement des projets pour faire de ce club un endroit où il fait très bon vivre et c’est pour cela que je vous invite à répondre massivement à notre prochaine assemblée générale afin d’élaborer les perspectives d’avenir pour notre club qui aboutiront à transformer ce bon lieu en Rolland Garros des Grands Lacs », projette-t-il. Le président Camirirwa remercie les membres pour tout ce qu’ils font pour transformer ce club en espace de vie et de convivialité.

Afin d’accroître le niveau du jeu, le président de la Fédération de Tennis du Burundi Gilbert Nibigirwe compte poursuivre le programme appuyé par le Comité National Olympique dans des formations pour renforcer les capacités des entraîneurs locaux qui auront des possibilités d’avancer en grades au niveau de la Confédération africaine (CAT) jusqu’ à atteindre des certifications internationales de l’ITF. Le problème reste du côté financier parce qu’entraîner un Coach international demande énormément de moyens et le président invite tous les partenaires financiers à soutenir non seulement les clubs mais aussi la fédération nationale d’autant plus que le Burundi envisage de participer à la célèbre Coupe Davis qui est une compétition par équipes Hommes ainsi qu’à la FED Cup qui aligne les équipes féminines.

Afin de réaliser cette belle ambition le numéro un du Tennis burundais Gilbert Nibigirwe prévoit de convier tous les partenaires potentiels pour lancer un appel au soutien des deux sélections nationales quand le programme sera dévoilé.

Similar blogs